Ghjuventù Paolina - Foru

strada diritta è core in fronte..

Archivi di u mesu di lugliu di u 2008


La Ghjuventù Paolina répond à la CSC et à la Présidence

Suite aux insinuations plus que douteuses sur notre syndicat, nous tenons à réagir.

Ce sont à travers les élections de l’Université de Corse (UDC) que s’expriment les étudiants, et nous considérons que l’élection du Vice Président Etudiant (VPE) aurait du refléter le choix majoritairement exprimé par les étudiants.

La GP est majoritaire au CEVU dans le collège étudiant avec 5 élus.

Que ce soit au CROUS ou à l’UDC, la GP a obtenu 26 sièges sur 52 (la CSC 15).

Ceci est un constat, et non pas une affirmation pour flatter notre ego !

Cependant, les membres du CEVU n’ont pas suivi le choix des étudiants.

Ce sont les étudiants qui devraient être « exaspérés » car leur vote a été bafoué par la direction de l’UDC !

Nous nous interrogeons sur les justifications de ce choix, car les missions confiées par M Aiello au VPE reprennent en intégralité le programme que notre candidat a présenté au CEVU.

Nous nous demandons aussi comment la CSC, à travers son programme sur la vie chère, pour lequel rien à ce jour n’a été entrepris depuis février, entend lutter contre celle-ci au sein de l’UDC qui n’a pas cette fonction.

Surtout quand 4 jours plus tard, la CSC n’a émis aucune proposition lors du CA du CROUS, là où il est possible d’agir, et où nous avons proposé des mesures pour lutter contre la précarité estudiantine.

Le  choix des compétences a été avancé par la Présidence pour se justifier…

Comment se fait-il que le candidat ayant été choisi soit le seul à ne pas être bilingue alors que l’une de ses missions premières sera de défendre la langue corse ?

Comment se fait-il aussi qu’il ait été choisi alors que son programme ne correspond pas aux missions confiées au VPE ?

On nous parle de « manque de confiance » car nous n’avons pas participé au vote pour l’élection du Président, nous répondons « indépendance syndicale».

Dans cette optique là, pourquoi ne pas appuyer le candidat GI qui a voté pour le Président et qui est le plus ancien élu étudiant ?

Il faut savoir assumer son choix lorsque l’on est en charge d’une Université, et reconnaître que ce choix n’a pas été fait sur les compétences, le programme ou la confiance…

Nous rajouterons que cette polémique ne nous amuse pas, que nous ne nous sentons ni vexés, ni diminués par cette élection, mais nous avons travaillé dans la transparence pour les étudiants et ne pouvons tolérer certains faits.

Le débat est clos et nous ne répondrons plus par voies de presse aux insinuations mensongères.

STRADA DIRITTA E CORE IN FRONTE

Mise au point claire et nette lors du Conseil d’Administration du 3 Juillet

Aujourd’hui avait lieu le Conseil d’Administration de l’Università à Carghjese. Suite à ce qui c’est passé durant ces derniers jours (cf. ici et ici), nos élus ont choisi de s’y rendre et d’y faire une mise au point quant au clanisme qui règne au sein de la présidence de l’université. Nous pensons que l’image du nationalisme donnée par la présidence de l’université ne reflète pas ses valeurs mais plutôt des logiques d’appareils. Après avoir lu notre texte et demandé à ce que celui-ci soit retranscrit dans le procès verbal, ceux ci ont quitté le conseil. Voici donc le texte adressé aux membres du CA et lu par nos élus.

Pour lire notre déclaration cliquez sur “leghje a seguita”

Déclaration préliminaire au Conseil d’Administration du 03 / 07 /2008

Mesdames et messieurs  du Conseil d’Administration de l’Università Pasquale Paoli, Monsieur le Vice-Président, Monsieur le Président,

Leghje a seguita »

Comment dire blanc et faire noir… une leçon donnée par la présidence de l’université

Lors des dernières élections universitaires, notre syndicat a réalisé un score lui permettant d’obtenir 5 élus sur les 6 présents à la Faculté des Sciences et Techniques. Ce résultat nous place comme l’une des forces les plus importantes dans ce conseil. Nous avons donc choisi d’assumer pleinement le rôle que vous nous avez confié en devenant une force de proposition. Ainsi lors du premier conseil réuni afin d’élire les deux personnalités extérieures au sein du conseil nous avions formulé deux propositions qui ont été retenues puisque aucune autre proposition n’a été faite.

Nous avons appris ces derniers jours que deux recours au tribunal administratif ont été formulés contre cette élection, un de la part de la présidence de l’Université (!) et l’autre de Monsieur Paul Bisgambiglia. Il s’agit là d’une attitude déplorable, montrant un manque total de volonté de discussion. Nous sommes par ailleurs réellement surpris que cette information intervienne deux semaines après que nous ayons rencontré les deux parties en présence (le président Aiello et M. Bisgambiglia), nous ayant affirmé qu’une solution simple était possible à travers le dialogue. On aurait pu croire à une bonne nouvelle.

Après avoir entendu ces mêmes personnes crier à qui veut l’entendre que la Fac de Sciences devait sortir de sa situation de crise en sortant de ces procédures administratives, on en vient à se demander si ces personnes attachent une quelconque importance au devenir de la Fac de Sciences. On est en effet en droit de se demander si notre Faculté avait réellement besoin d’une nouvelle procédure qui s’éternisera certainement…

Que l’on ne vienne plus nous parler de dialogue lorsque l’on a pas de parole.

Honte à l’administration de l’université

Hier, Mardi 1er Juillet 2008, s’est déroulée l’élection du vice président étudiant de l’université.

Cette élection faisant suite aux élections générales de l’université où la Ghjuventù Paolina est sortie majoritaire (59% soit 20 points de plus que les deux autres syndicats réunis), nous pensions que l’administration allait suivre le choix des étudiants. Cela ne fut pas le cas, la CSC fut choisie par l’administration avec un vote de masse (19 CSC, 7 GP - dont nos 5 élus, 5 GI). Nous déplorons ce choix et avons donc déployé une banderole adressée à l’administration de l’université avec le texte “Vergogna à voi ! Toujours à l’écoute des étudiants…”.

 Même si l’administration se moque des votes étudiants sachez que la Ghjuventù Paolina sera toujours présente pour répondre aux revendications étudiantes, et que si notre pouvoir majoritaire en temps qu’élus ne suffit pas nous n’hésiterons jamais à prendre d’autres voies pour aider les étudiants !


Coolportal.net
The domain coolportal.net may be for sale. Click here for details.
This domain may be for sale. Buy this Domain